AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 jet pack blues ◇ noaleen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 21/02/2015 Mon avatar est signé : undisclosed desires ♥ (& signa solosand) et j'ai posté un total de : 1207 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, vous pouvez je ne mords pas)

Age : 28
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: jet pack blues ◇ noaleen   Dim 11 Oct - 11:29

even though you broke my bones, your soul is where I made my home
ses yeux clairs s'écarquillent de surprise avant de s'emplir de larmes. elle ne saurait dire sous le coup de quelle émotion, joie ou tristesse, son regard se brouille ainsi. elle ne saurait dire quel sentiment domine l'autre. elle n'est pas vraiment triste, d'ailleurs. elle a peur. peur de lui, de sa réaction, de ce qu'elle le sait capable de faire ou de demander. d'exiger serait plus correct. elle l'aime, mais elle le connaît. lui et ses démons, lui et ses actes irréfléchis, colériques, violents. il n'acceptera pas la nouvelle, que ce soit pour une raison ou une autre il sera hors de lui. leen ne parvient donc pas à être pleinement heureuse de ce qui lui arrive. tandis que le test de grossesse affichant trois semaines tremble entre ses mains, elle réfléchit à ce qu'elle va bien pouvoir faire. elle a toujours voulu une famille, plus encore depuis sa rencontre avec noa. elle veut un petit garçon courageux, drôle et adorable comme son père, les problèmes en moins. elle veut une petite princesse qui la prendra comme modèle. ses rêves ont depuis longtemps volé en éclats, et être enceinte ne lui fait pas l'effet escompté.
« je... je voudrai venir quelques jours chez toi... je peux pas t'expliquer maintenant... » qu'elle annonce presque tout de suite après que tetà ait décroché. elle peine à garder son calme, le téléphone sursaute contre son oreille tant elle tremble de nervosité. « non, c'est pas noa, c'est... enfin si... c'est noa, mais vraiment je peux pas t'expliquer ça au téléphone. » tetà est l'une des très rares, il doit y en avoir trois, personnes au courant de ce qu'a vécu eileen ces deux dernières années. tetà et elle se comprennent, étant dans des situations assez similaires. tetà et elle s'entraident. « merci chérie », fait-elle avant de raccrocher, un peu calmée par la douceur de sa sauveuse. et par le fait que son petit plan prend forme, se concrétise. elle se jette sur une valise et commence à la remplir, toujours un peu tremblante. elle y cache le test et empile ses vêtements par dessus. dans la précipitation, elle craint d'oublier quelque chose et fait trois fois le tour de l'appartement pour s'assurer qu'elle ne commet pas d'erreur susceptible de la trahir.
avant même d'exécuter son plan, elle s'en veut. et elle a peur, forcément, que noa comprenne, soupçonne. elle craint aussi qu'il la remplace durant son absence, qui sera longue. c'est tellement mal tombé, ils commencent à peine à ressembler à un vrai couple. quelques années de plus auraient été nécessaires pour ne serait-ce qu'envisager d'avoir un enfant. et voilà qu'il leur tombe dessus. face au miroir, eileen remet de l'ordre dans ses pensées et raffermit sa volonté. c'est pour son bien. leur bien, après tout il lui faut dès aujourd'hui considérer le bébé dans tout ce qu'elle fait. ils, plus elle. nous, et pas moi. elle sursaute violemment lorsque la porte s'ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 25/05/2015 Mon avatar est signé : furiedheart. et j'ai posté un total de : 117 Sinon, on m'appelle : sam

Age : 32
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: jet pack blues ◇ noaleen   Jeu 15 Oct - 19:25

Encore une journée de passé. Quasiment vingt-quatre heures que noa était à la caserne, répondant aux appels des citoyens, quels qu’ils soient,  que ce soit un chat coincé sur un arbre, un incendie de poubelle ou une femme âgée qui avait fait un malaise, noa s’y rendait, c’était ça aussi son métier et il le faisait avec autant d’attention. La fatigue qu’il ressentait à chaque fin de journée était, pour lui le résultat de ses efforts du jour, la preuve qu’il avait fait quelque de chose de bien et il en était fier.
Rentrer directement chez lui était devenu de plus en plus facile, même si parfois, l’envie d’aller au bar était toujours là, la fatigue l’emportait plus souvent ces derniers jours. Il lui arrivait même de refuser une sortie avec ses collègues, comme ce soir-là. Après s’être changé, il les salua comme tous les soirs et repartit directement chez lui sur sa moto, la fraicheur de la nuit à peine tombé lui frôlait le visage.  Ses démons, son passé n’avaient pas disparu il le savait bien,  il était encore sur la corde raide, il sentait qu’il pouvait sombrer à nouveau à tout moment, mais pour une fois, il avait envie de se battre, il avait une raison de le faire. Toute sa vie n’avait été qu’une suite de jours sans fin, sans intérêt, sans fond. C’était différent avec Leen, il ne savait pas où ça les mènera, quel avenir il veut, ni même si ils en avaient un, un avec un tel passé, on ne peut pas vraiment espérer un semblant de futur. Mais, au moins il essayait.
Il gara sa moto, ses gestes étaient toujours les mêmes, manèges inlassablement répété tous les soirs. Lorsqu’il entra dans l’appartement, plusieurs minutes plus tard, il pressentit que quelque chose était différent mais n’y prêta pas vraiment attention, il avait toujours été sur ses gardes, c’était simplement un réflexe, il n’avait pas encore perdu cette habitude, et ne la perdrait probablement jamais. mais lorsqu’il ouvrit la porte de la chambre, son pressentiment est toujours là, il le chasse de ses pensées pourtant,  il se convint lui-même qu’il s’inquiète pour rien, parce que oui, il se pose des questions, il est dans la chambre que depuis à peine quelques secondes pourtant, ce qu’il y voit ressemble tant à ce qu’il a longtemps redouté, tant de fois imaginé, Leen sur le point de le quitter, las de ses mensonges, de ses tromperies, las de tout, d’eux. Mais, ça ne peut pas passer, pas maintenant. Son regard transite entre Leen devant le miroir et sa valise pleine posée sur le lit. « Tu vas quelque part ? » Il décide de ne pas écouter son instinct, après tout, il y a sûrement une bonne raison à ça, peut-être même lui avait-elle parlé de ce « voyage » il ne sait où mais qu’il n’avait pas prêté attention, ou simplement oublié.  Il travaillé dur à la caserne, la fatigue accumulée, lui embrouillé probablement l’esprit. Il ne devait pas se laisser aller dans la paranoïa, mais il sentait déjà ses mains tremblaient…  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 21/02/2015 Mon avatar est signé : undisclosed desires ♥ (& signa solosand) et j'ai posté un total de : 1207 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, vous pouvez je ne mords pas)

Age : 28
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: jet pack blues ◇ noaleen   Jeu 15 Oct - 20:32

even though you broke my bones, your soul is where I made my home
c'est à la fois une catastrophe et un bonheur inespéré. peut-être même un signe pour lui prouver que tout va s'arranger, que noa tiendra sa promesse d'être fidèle et plus présent. que leur vie ressemblera de plus en plus à celle d'un couple normal, un vrai couple plutôt que deux personnes brisées cohabitant, tout juste bonnes à s'engueuler tous les soirs. peut-être est-elle soudainement trop optimiste, elle et la joie -qu'elle ne peut laisser exploser- que lui procure la nouvelle. une fois la peur légèrement retombée, elle prend conscience que c'est un rêve qui se réalise. un rêve de gamine, mais elle prend conscience qu'il est toujours d'actualité. un bébé avec l'homme qu'elle aime, c'est tout ce qu'elle voulait. et s'il lui faut finalement continuer sans noa car il n'accepte pas la nouvelle, elle le fera. elle ne s'en remettra que difficilement, mais elle ne laissera jamais son bébé, pas même pour lui. mais puisqu'elle n'en est pas encore là -et espère ne jamais y arriver- elle reste plus ou moins optimiste. si son petit plan fonctionne et qu'il la laisse partir sans être trop soupçonneux, ce sera déjà très bien.
« tu vas quelque part ? » elle ne pivote pas directement vers lui, vérifiant d'abord qu'on ne voit pas qu'elle est enceinte. elle sait que ça ne se remarque pas, pas encore. elle sait que trois semaines, ce n'est encore rien. elle sait, mais ça la rend folle, elle est morte d’inquiétude à l'idée que noa découvre ce qu'elle est bien décidée à lui cacher encore quelques temps. quelques mois. « oui, je... » elle se tait lorsque son regard croise le sien et qu'elle remarque qu'il se contient difficilement. un sourire doux étire ses lèvres tandis qu'elle s'approche de lui et prend ses mains dans les siennes. « je ne te quitte pas, noa. regarde, je laisse ma robe préférée, une dizaine de paires de chaussures, trois jeans et les bracelets de ma mère », annonce-t-elle en désignant son dressing encore grand ouvert. « je dois seulement remplacer une comédienne de la troupe, ils partent en europe mais elle s'est cassé la jambe cet après-midi. du coup, moi qui avais décidé de rester avec toi, suis un peu obligée d'y aller. tout compte fait, c'est une belle opportunité. même si tu vas terriblement me manquer, alors j'insiste pour que tu m'appelles tous les jours quand tu rentreras... » un bon gros mensonge. du moins concernant le voyage, car il est vrai que noa lui manquera. plus qu'énormément. elle ne peut pourtant pas se résoudre lui dire la vérité. elle a bien trop peur de sa réaction. elle n'est jamais partie aussi longtemps sans lui, jamais en quatre ans. forcément, elle veut entendre sa voix tous les jours, peu importe si elle ne le voit plus durant des mois, au moins elle l'entendra. c'est pour la bonne cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 25/05/2015 Mon avatar est signé : furiedheart. et j'ai posté un total de : 117 Sinon, on m'appelle : sam

Age : 32
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: jet pack blues ◇ noaleen   Jeu 22 Oct - 1:20

noa reste planté sur place, son regard ne cesse de faire la navette entre eileen et sa valise pleine, il tente de ne pas se laisser, il repousse les images qui hante son esprit. il a tant de fois imaginé cette scène mais eileen semble sereine cette fois-ci, sûre d'elle, elle sourit même, elle s'approche doucement de lui, sûrement pour l'apaiser, parce que le connait et sait bien ce qui se passe dans sa tête en ce moment.  « je ne te quitte pas, noa. regarde, je laisse ma robe préférée, une dizaine de paires de chaussures, trois jeans et les bracelets de ma mère » ses mots le rassure un peu mais pas totalement, quelque chose le perturbe mais il n'arrive pas savoir quoi. ses paroles sont un peu bancales, mais il ne dis rien, il sourit faiblement, tentant de garder contenance, il ne comprend toujours pas. « je dois seulement remplacer une comédienne de la troupe, ils partent en europe mais elle s'est cassé la jambe cet après-midi. du coup, moi qui avais décidé de rester avec toi, suis un peu obligée d'y aller. tout compte fait, c'est une belle opportunité. même si tu vas terriblement me manquer, alors j'insiste pour que tu m'appelles tous les jours quand tu rentreras... » ses mains dans les siennes l'aide à se contrôler pourtant, sa chaleur le réconforte, mais il ne parvient pas à se clamer totalement.  « tu aurais dû m'appeler, je serais rentrer plus tôt pour t'aider. tu pars combien de temps ? bien-sûr que je t'appellerais, tu vas ma terriblement me manquer aussi, ma chérie... » il la prend dans ses bras pour camoufler sa peur, il voudrait tellement lui faire confiance et la soutenir mais il n'est pas encore prêt pour ça.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 21/02/2015 Mon avatar est signé : undisclosed desires ♥ (& signa solosand) et j'ai posté un total de : 1207 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, vous pouvez je ne mords pas)

Age : 28
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: jet pack blues ◇ noaleen   Sam 24 Oct - 12:31

even though you broke my bones, your soul is where I made my home
elle a honte, eileen. honte de ne pas lui faire confiance, honte d'être lâche, honte de ne pas lui laisser une chance de lui prouver son amour. mais le fait est qu'elle doute de lui. peut-être doutera-t-elle toujours de lui. elle se refuse à mettre son bébé en danger pour se prouver que noa l'aime et l'aimera toujours malgré tout. il n'est pas fait pour avoir des enfants, du moins il n'y est pas prêt, elle ne veut pas prendre le risque de faire face à une réaction démesurée et violente de sa part en apprenant sa grossesse. alors elle ment, comme un arracheur de dents. c'est mieux comment ça, parvient-elle à se convaincre, souriant malgré tout à noa. elle n'a pas intérêt à ce qu'il ait le moindre soupçon.
« tu aurais dû m'appeler, je serais rentré plus tôt pour t'aider. tu pars combien de temps ? bien-sûr que je t'appellerais, tu vas ma terriblement me manquer aussi, ma chérie... » son cœur fait un bon, elle s'en veut encore plus de le laisser, sur un mensonge qui plus est. pourtant sa décision est prise, et son mensonge déballé. elle ne reviendra pas là-dessus, c'est trop tard. « je ne voulais pas te déranger, en plus tu n'aurais pas pu m'aider, je suis trop bordélique pour que tu retrouves quoi que ce soit dans mes affaires ! » elle sourit largement à ce qui n'est pas totalement un mensonge. si elle ne l'a pas appelé, ce n'est pas parce qu'il n'aurait rien pu faire pour elle, mais parce qu'elle était bien trop paniquée que pour lui faire face. mais elle est effectivement bordélique à souhait. « je pars trois mois, normalement. » elle a fait mine de réfléchir. elle lui ment aisément, c'est presque comme si elle en avait l'habitude. alors que pas du tout, car elle ne lui a jamais menti. contrairement à lui. elle ment avec talent et prie pour qu'il ne lise pas en elle trop facilement. pour qu'à force de l'avoir négligée, il ne la connaisse plus si bien qu'avant. « je t'aime », fait-elle une fois dans ses bras. elle ne sait pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 25/05/2015 Mon avatar est signé : furiedheart. et j'ai posté un total de : 117 Sinon, on m'appelle : sam

Age : 32
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: jet pack blues ◇ noaleen   Ven 30 Oct - 0:54

« je ne voulais pas te déranger, en plus tu n'aurais pas pu m'aider, je suis trop bordélique pour que tu retrouves quoi que ce soit dans mes affaires ! » noa sourit mais il sait bien qu'eileen tente de l'adoucir, mais le fait-elle pour éviter une énième crise ou simplement parce qu'elle ne lui dit pas la vérité? il hésite, il doute, mais encore une fois ne dit rien, c'est lui le menteur habituellement pas elle mais pourtant il sent que quelque chose ne colle pas mais c'est certainement lui qui ne colle pas, lui et son éternelle paranoïa, sa peur de l'abandon. Elle ne peut pas le quitter maintenant, pas après tous les efforts qu'il a fait pour elle, pourtant il ne peut pas l'empêcher de partir, ça irait totalement à l'encontre de ce qu'il a promis, il doit apprendre à faire confiance mais y parviendra-t-il un jour ? « je pars trois mois, normalement. » l'annonce lui fait l'effet d'une bombe, trois mois ? tiendra-t-il tout ce temps sans elle, sans son ancre, sa bouée de sauvetage ? pas sûr, mais il ne va pas avoir le choix, visiblement. « si longtemps ?  » il voulait la soutenir, lui prouvait qu'elle pouvait revenir après ses trois mois, surtout lui donner envie de revenir. « je t'aime » ses derniers l'apaise finalement pas totalement certes mais momentanément, assez pour paraître sincère. « tu vas me manquer, leen, tu sais que je t'aime.  »  du moins il espère qu'elle le sait et veut s'en assurer, il ne peut s'empêcher de penser qu'elle le quitte purement et simplement mais il chasse cette idée, contrôlant ses tremblements en la serrant contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 21/02/2015 Mon avatar est signé : undisclosed desires ♥ (& signa solosand) et j'ai posté un total de : 1207 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, vous pouvez je ne mords pas)

Age : 28
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: jet pack blues ◇ noaleen   Sam 31 Oct - 12:52

even though you broke my bones, your soul is where I made my home
peut-être qu'elle en fait trop, peut-être qu'elle se trahit un peu elle-même. peut-être qu'elle attend qu'il la retienne, ou qu'il devine et lui dise que ce n'est rien, qu'il l'aime et que ce bébé est un cadeau. si c'est le cas, elle espère en vain, elle tout son être le sait pertinemment. même son cœur, trop désillusionné que pour y croire encore. ce n'est rien, elle finira pas s'y faire et il lui sera bientôt aisé d'accepter la situation. elle va vivre quelques temps chez tetà, disparaître de la circulation, faire croire qu'elle est en europe,  se reposer. ce sera comme des vacances. sans noa auprès d'elle, sans soutien autre que son amie, sans la moindre assurance qu'à son retour tout se passera comme elle le souhaite... d'ailleurs, elle sait déjà qu'il lui en voudra de lui avoir menti. comme elle lui en veut lorsqu'il le fait, comme elle s'en veut d'ors et déjà de tout inventer de la sorte. elle sait aussi qu'il aura du mal à accepter qu'il est papa, et qu'il risque de réagir excessivement violemment. mais elle ne se laisse plus faire depuis maintenant plus d'un an, et elle ne laisserait personne toucher à son enfant. « je sais, c'est énorme. » elle ne dit rien d'autre, car il n'y a rien à ajouter. c'est long, c'est dur, et elle sera probablement très mal dès qu'elle aura franchi cette porte. les hormones aidant, sans doute pleurera-t-elle plus que de raison. le jeu en vaut la chandelle. « bien sûr que tu m'aimes », confirme-t-elle. elle l'a toujours su, même lorsque cela n'avait plus rien d'évident. elle y a toujours cru, elle ne compte pas s'arrêter maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 25/05/2015 Mon avatar est signé : furiedheart. et j'ai posté un total de : 117 Sinon, on m'appelle : sam

Age : 32
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: jet pack blues ◇ noaleen   Mar 3 Nov - 22:56

il voudrait la retenir, l'empêcher de partir, il pourrait lui interdire tout simplement mais il ne le fera pas, avant, il aurait pu le faire mais il a changé, il tend à y croire du moins, alors il ne dit rien, il ne fait rien,? mais il sait que son absence va lui coûter, ses vieux démons vont resurgir sans aucun doute, peut-être le met-elle au défi, voir comment il va réagir sans elle, mais il sait que c'est beaucoup trop tôt, il ne tiendra pas, il le sait tout simplement. mais elle a fait son choix, elle part, peu importe où, parce qu'au fond de lui il ne peut s'empêcher de penser qu'elle ment sur sa destination, il ne peut pas l'expliquer mais il le sent, il ignore les raisons de son départ, mais elles sont différentes de ses dires. « bien sûr que tu m'aimes » le fait qu'elle confirme ses propres dires le rassure un peu, elle ne le quitte pas réellement, ça il en est certain au moins, mais quand reviendra-t-elle réellement, ça il l'ignore et c'est ça qui le perturbe le plus au fond. « tu dois partir tout de suite ? » l'idée que cette soirée soit probablement ma dernière avant pas mal de temps l'angoisse. sa décision de partir reste un fait qu'il lui est tombé dessus sans prévenir, il lui faudra un temps avant de l'accepter et il n'est pas sûr de pouvoir le faire seul, quand elle sera vraiment partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
you're in savannah


gardens
flowers



MessageSujet: Re: jet pack blues ◇ noaleen   

Revenir en haut Aller en bas
 

jet pack blues ◇ noaleen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RDR : Hunting & Trading Outfits Pack
» Le pack médiéval : pourquoi je ne l'ai pas ?
» Realism Map Pack des Legios
» Cars Pack n°5
» YGO : Pack du Duelliste "Yusei" le 24 02 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TURN TO STONE ::  :: HISTORIC DISTRICT :: HABITATIONS :: Appartement de Noa Austen et G. Eileen Milicevic-