AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SPAM ◇ La chose la plus difficile dans ce monde, c’est d’y vivre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 11/03/2015 Mon avatar est signé : By merenwen et j'ai posté un total de : 1061 Sinon, on m'appelle : The pretty reckless pour vous servir

Age : 27
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: SPAM ◇ La chose la plus difficile dans ce monde, c’est d’y vivre.   Ven 15 Mai - 22:51



S.P. Athéna Moss
nom(s): Moss, oui, oui comme la célèbre mannequin, sauf qu'on est pas de la même famille. prénom(s): Sarafine, je l'ai choisi car je suis tombé sous le charme de ce prénom en le découvrant dans le livre "16 lune" Perséphone, parce qu'elle est la reine des enfers et que ma vie est un enfer depuis que je suis née. Athéna, parce que je trouve cette déesse fascinante.surnom(s): Tu peux me surnommer comme il te plaira, du moment que je sais que tu t'adresses à moi. date et lieu de naissance: 25/01/1990 à Savannah âge:J'ai eu 25 ans il y a quelques mois maintenant...origine(s): Franchement ? Je ne sais pas mes origines, je ne connais pas mes parents... nationalité(s): J'habite à Savannah, je suis donc Américaine classe sociale: Je suis d'un milieu moyen, mon salaire d'agent me convient à la perfection, je ne demande pas plus pas moins, mais je ne dirais pas non à une promotion si l'occasion se présente. occupation: Je suis agent au FBI depuis un peu plus d'un an et demi statut civil: Il vaut mieux être seul que mal accompagné... orientation sexuelle: Hétérosexuelle jusqu'à preuve du contraire, mais je suis très ouverte d'esprit. groupe: Je suis dans le groupe Amethyste car ça me correspond le mieux... avatar: Nina Dobrev
Liens à ajouter +Lysander ~ Connu grâce au boulot, on s'aide par moment, mais on adore s'envoyer des pics
ambitieuse ≈ extravertie ≈ sérieuse ≈ téméraire ≈ généreuse ≈ sociable ≈ organisée ≈ douce ≈ gentille ≈ sensible ≈ fêtarde ≈ joyeuse ≈ responsable ≈ paradoxale ≈ franche ≈ ouverte d'esprit ≈ communicative ≈ méfiante ≈ Elle est allergique aux fruits de mer et au poisson ≈ Elle joue du piano et de la guitare, elle chante un peu également rien d'extraordinaire, mais elle ne l'avouera jamais à personne sauf si on la surprend. ≈ C'est une jeune fille assez spécial, je dirais même assez paradoxale ≈ Elle a du mal a accordé sa confiance mis à part à son boulot ≈ Elle court au moins 1h par jour ou plus si ça lui fait envie... Elle court tous les matins et quand elle a du temps libre ≈ Elle ne boit que du chocolat chaud avec un nuage de chantilly puisqu'elle n'aime pas le café, ni le thé ≈ Elle peut prendre quelques kilo, mais ne grossi pas ≈ Elle ne regarde pas les informations, elle lit de temps à autre un journal, mais ça s'arrête là ≈ Elle possède une moto, une Suzuki 1000 GSX-R SE 2014 ≈
fiche de night sky. / avatar de money honey. / gif de tumblr


Important : Les demandes de liens se feront par MP  tout simplement parce que ça m'évitera de me mélanger les pinceaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 11/03/2015 Mon avatar est signé : By merenwen et j'ai posté un total de : 1061 Sinon, on m'appelle : The pretty reckless pour vous servir

Age : 27
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: SPAM ◇ La chose la plus difficile dans ce monde, c’est d’y vivre.   Ven 15 Mai - 22:51




Aubrey Abbot
Meilleure amie / sœur de coeur
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar Merenwen
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 11/03/2015 Mon avatar est signé : By merenwen et j'ai posté un total de : 1061 Sinon, on m'appelle : The pretty reckless pour vous servir

Age : 27
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: SPAM ◇ La chose la plus difficile dans ce monde, c’est d’y vivre.   Ven 15 Mai - 22:52




Marlon Jones
Meilleur ami/Frère de coeur
Toi et moi ça tout de suite était le coup de foudre amical, on c'est tout de suite très bien entendu, c'est un peu comme si tu étais le frère que je n'ai jamais eu et pourtant j'aurais pu en avoir si j'avais su m'intégré au sein de mes famille d'accueil. Tu as été le premier à savoir quand je me suis fait violé, bon d'accord ça a pris quelques jours, mais j'ai quand même fini par te l'avouer après avoir fait une crise de panique à l'idée que tu me prennes dans tes bras, bien que je savais que je ne craignais rien... Puis les années on passés et nous sommes toujours aussi proche, nos métiers respectif pourraient nous séparé, mais il n'en n'est rien on trouve toujours un moment pour se parler, se voir... J'ai même été la première a savoir ou à voir ton amour pour Aubrey et la première à t'encourager...
© avatar Rawr
Regulus Monk
Petit Protégé
Notre rencontre ? Grâce à l'affaire dont que j'ai rejoint à mon arrivé au FBI, ton affaire,, une affaire de Kidnapping il y a plusieurs année... J'ai fait partie du groupe d'intervention lorsqu'on nous a signer un homicide à Austin et c'est ainsi que je t'ai rencontré avec ton petit air perdu... Étant une grande sensible, j'ai pas pu m'empêcher de ressentir de la pitié face à ce que tu as subi... J'ai instinctivement ressenti le besoin de te protégé bien qu'il soit déjà trop tard... Puis nous t'avons ramener à Savannah, dans ta vraie famille ou j'ai la forte impression que tu n'arrives pas à t'intégré, quoi de plus normal après tout, tu ne sais rien d'eux, ils ne savent rien de toi... J'ai voulu te montrer qu'on a tous des blessures plus ou moins profondes, bien qu'elles ne sont pas les mêmes, alors je t'ai raconté mon histoire et tu es le seul avec Marlon et Aubrey qui sachent la vérité sur moi...
© avatar night sky.





Nathanael -Yoann Levinson
Love
En cours de rédaction    
© avatar Aurélie
Lysander D'Oxford
Ami et relation pro
En cours de rédaction
© avatar Badass Beard





prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar flares
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar flares





prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar flares
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar flares
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
you're in savannah


gardens
flowers



MessageSujet: Re: SPAM ◇ La chose la plus difficile dans ce monde, c’est d’y vivre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

SPAM ◇ La chose la plus difficile dans ce monde, c’est d’y vivre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» KEENAN ㄨ dans ce monde où on a pas sa place, dis moi juste on va le temps qui passe
» L'ombre mortelle s'abat dans le monde matériel
» Nous vivons vraiment dans un monde de fou...
» Ventes consoles dans le monde (old gen)
» Classement ventes de consoles dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TURN TO STONE :: HIATUS :: Fiches de liens-