AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 11/03/2015 Mon avatar est signé : By merenwen et j'ai posté un total de : 1061 Sinon, on m'appelle : The pretty reckless pour vous servir

Age : 27
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Dim 17 Mai - 20:39

Bon d'accord j'avoue que ses derniers temps j'ai un peu, voir beaucoup merder... Premièrement j'ai abusé sévèrement de la coke, je ne sais pas ce qui se serait passé si Killian n'aurait pas été là, il m'a trouvé déambulant au milieu de la route, je suis quand même censé représenté la loi et je m'amuse à sniffer de la coke... Et pour finir j'ai également abusé un peu trop de la boisson, car je me suis retrouvé sans le vouloir dans le lit de Nate, en fait je n'aurais jamais songé à finir dans son lit, quoique... Il est temps pour moi de me reprendre et c'est sur ses pensées que j'ai bondi du lit pour prendre un débardeur noir, un shorty noir, que je me suis habillé, que j'ai pris mon iphone, que j'ai glissé les écouteurs dans mes oreilles et que j'ai enclenché la musique. Après avoir fermé mon appartement à clé j'ai été faire mon footing, j'avais besoin de courir, d'oublier ses derniers jours... Je suis consciente de déconner, d'aller petit à petit au fond du gouffre et que je peux l'empêcher, en fait je crois que c'est le manque de stabilité dans ma vie qui me fait autant dérailler, quand je parle de stabilité je parle de relation amoureuse, quand on y pense en 25 ans je n'ai jamais eu une relation amoureuse, je m'attarde sur les relations sans lendemains ou pour les rares à qui je l'accorde des relations sex-friend, mais ça ne va jamais plus loin, j'ai trop peur de l'amour pour m'engager... Courir libère l'esprit c'est fou et ça fait énormément du bien, parce que depuis le blackout, j'ai pas vraiment eu le temps de faire un bon footing, submerger par le boulot et avec ma peur du noir ça n'arrange rien... Ce ne fut qu'au bout d'une heure que je regagne mon appartement, une fois entrée et la porte verrouiller, je n'ai pas pu m'empêcher de sursauté en voyant Marlon assis sur mon canapé et la d'un coup j'ai perdu mes couleurs, je sais ce qu'il y a sur la table basse le reste de coke que j'ai mal essuyer... Je suis dans la merde... « Bordel tu m'as fait peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
you're in savannah


gardens
flowers



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Jeu 21 Mai - 13:35

Le sourire sur les lèvres depuis quelques jours grâce à celle que j'appelle aujourd'hui petite amie: Aubrey. J'en ai un peu délaissé Athéna, moi qui avait l'habitude de la croiser plusieurs fois par semaine, je ne l'ai plus croisé depuis le festival de musique où nous avions passés une excellente soirée, comme à chaque fois ceci dit. Ce matin là, je passe prendre les croissants et je file chez elle. Après avoir frappé quatre fois, je sors mon jeu de clés pour entrer, elle ne travaille pas aujourd'hui, je le sais. Si ça se trouve, elle est juste en train de ronfler dans son pieu et qu'elle avait la flemme de venir ouvrir. Il est relativement tôt en même temps. Je passe la porte d'entrée et je file directement dans sa chambre où les draps sont défaits. Elle n'est pas là. Mince. Je vais m'installer dans le canapé du salon. Je ne remarque pas tout de suite la substance blanchie sur la table de salon mais au moment où mon regard se pose dessus, je manque de faire une attaque. Je parcours toutes les pièces, histoire de voir si je la retrouve pas coké allongé sur le sol, inerte, quelque part. Inquiet, je m'empare de mon téléphone portable et je comprend en composant son numéro qu'il est à l'intérieur de l'appartement. Elle mettra de longues minutes a passé la porte d'entrée à son tour, moi assis sur le canapé du salon après avoir fait les cents pas. Je suis plutôt satisfait de voir qu'elle est en un seul morceau pour commencer même si elle va se prendre une soufflante. Je suis là depuis une bonne dizaines de minutes, comme un père qui attend sa gamine après le bal de promo ou une maman qui a trouvé un peu de beu dans les affaires de sa fille. Nos regard se croisent, elle peut lire la déception dans le mien. "j'ai utilisé mon double" lâchais je froidement avant de reprendre: "tu m'expliques ?" même si je me doutes que ces explications ne peuvent être que vaseuses. Comment expliquer qu'elle a prit de la drogue de façon cohérente et logique. Je comprend pas, je sais qu'elle est pas en excellente forme ces temps ci mais tout de même.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 11/03/2015 Mon avatar est signé : By merenwen et j'ai posté un total de : 1061 Sinon, on m'appelle : The pretty reckless pour vous servir

Age : 27
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Lun 25 Mai - 18:45

Ce matin en me levant, j'ai ressenti le besoin d'aller courir, de me défouler, de libérer mon esprit... Et j'avoue que les dix, quinze premières minutes ça a très bien fonctionné, après tout je courrais, je devais faire attention où j'allais, donc pas le temps de penser, parce que j'ai fini par me poser dans le parc pour faire mes étirements, ben quoi la forme ça s'entretient, un corps pareil ne s'obtient pas en restant cloîtré dans son canapé où derrière un bureau, en plus pour le boulot je dois avoir la forme, ce fut la catastrophe, je me suis remémorer toutes les bêtises que j'ai pu faire ses derniers temps et je l'avoue c'est pas joli, joli, mais bon après il faut bien tester des choses nouvelles non ? J'y suis certes aller un peu fort sur la drogue et l'alcool, mais si on ne test pas on ne sait pas où se trouve nos limites non ? Enfin depuis je n'ai ni touché à l'un, ni à l'autre, j'en ai pas eu trop le temps. Je l'avoue, je ne m'attendais pas du tout à voir Marlon assis sur mon canapé, alors oui j'ai sursauté, qui ne l'aurait pas fait ? Il a simplement eu de la chance que je n'ai pas mon arme sur moi, sous la surprise j'aurais pu la braquer sur lui... Je relâcha la pression sachant qu'il a utilisé le double que je lui ai donné, mais en fait intérieurement j'étais tendu, stresser et terrifier car je sais très bien quand Marlon est en colère, au vu de la voix froide et au regard déçu, ça ne fait que confirmer ce que je pensais... « C'était pas intentionnel... Enfin un peu je penses... » Je passe mes doigts dans mes cheveux, ce que je fais toujours quand je suis gêné. Il sait que je suis avide de sensation forte, que j'aime les nouvelles expérience, mais la drogue c'était juste l'expérience à ne pas tenté pour lui. On dirait un papa qui a surpris sa fille et qui attend des explications, sans m'en rendre compte je me suis mordu doucement ma lèvre inférieur en baissant le regard. « Je l'ai acheté sur un coup de tête au début, je ne pensais pas vraiment l'utilisé et le soir du blackout j'ai laissé la panique, la peur me gagner et j'ai perdu le contrôle de ce que je faisais et... et sans que j'ai réellement compris une connaissance m'a empêché de me faire renverser... » Ah ben bravo, il avait déjà pas assez matière pour m'engueuler il faut que j'en rajoute en plus... Je finis par planter mon regard dans le sien, ça ne va pas l'aider à être moins en colère ou autre, mais je n'aime pas baisser le regard devant quelqu'un, en fait je ne l'ai jamais fait jusqu'à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
you're in savannah


gardens
flowers



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Mer 27 Mai - 11:46

A en voir la tenue de la jolie brune, elle est surement partie courir un peu. J'aurais bien eu besoin de l'accompagner pour me défouler avec la découverte que je viens de faire. En venant ici ce matin pour essayer de voir Athéna, je ne m'attendais pas du tout à tomber là dessus. Vision d'horreur, cette poudre sur la table basse, à cet instant, je me fiche complètement de lui avoir fait peur, en fait, c'est même le cadet de mes soucis. J'ai retrouvé tellement de personne crevé à cause de cette merde dans mon métier. C'est une horreur. Je me sentirais presque coupable, je n'ai rien vu venir sur ce coup là, après tout, Athéna n'a jamais été la plus heureuse des femmes, logique, elle se bat avec ces démons depuis des années mais jamais je n'aurais imaginé qu'elle puisse se droguer. Et son visage me confirme que j'ai touché dans le mille, elle est prise sur le fait, elle ne peut plus me dire que ça n'est pas à elle. Je pousse un soupire alors que je lui demande de m'expliquer ce qui se passe. "Pas intentionnel ? Tu me prends pour un con athé ? Alors quoi, la poudre est arrivée sur ta table toute seule ?" Je secoue la tête, prêt à continuer mes remontrances mais elle parle avant que je ne puisse dire quelque chose. Je baisse la tête, plus calme en comprenant qu'elle semblait être en pleine détresse. "Putain Ahténa, t'aurais pu m'appeler si ça allait pas, pourquoi t'as voulu acheter cette merde à la base !" Ces derniers temps, je n'ai pas été attentionné avec elle, j'espère qu'il n'est pas trop tard pour me rattraper, depuis quelques jours, voir une bonne semaine, je n'ai pas été des plus présents pour elle. Je me rends même compte que je n'ai même pas prit de ses nouvelles après le blackout et apparemment elle va mal. "Tu vas bien ?" fis je, plus calme, et véritablement inquiet de son état. Nos regards se croisent et je m'approche d'elle. "Je suis désolé, j'ai pas été très présent ces jours ci..." Tout est allé tellement vite avec Aubrey que je n'ai pas prit le temps de prendre des nouvelles de ma meilleure amie, j'ai été égoïste. Je baisse la tête, je m'en veux un peu de n'avoir rien vu. physiquement, en tout cas, elle a l'air de se porte bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 11/03/2015 Mon avatar est signé : By merenwen et j'ai posté un total de : 1061 Sinon, on m'appelle : The pretty reckless pour vous servir

Age : 27
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Sam 6 Juin - 19:44

J'avais réussi à me détendre, à ne plus me poser de question sur ce que j'ai pu faire ses derniers temps, à y mettre dans un coin de ma tête, pour passer à autre chose, aller de l'avant, mais j'ai oublié que le destin se moque totalement de ce que l'on veut, il agit selon ses envies... Car en revenant de mon footing, j'ai eu le plaisir de voir Marlon assis sur le canapé et il ne m'a pas fallu longtemps pour me rendre compte que j'avais mal essuyé et qu'il resté un peu de coke sur la table. Même si physiquement quelques mètres nous séparaient je sentais la colère de Marlon, elle était presque palpable tellement elle se dégageait de lui. Je savais quel dégât peut faire la drogue, je suis agent au FBI j'en vois tous les jours des vertes et des pas mûrs, ça aurait du me dissuader, mais ça eu tout l'effet contraire. Je suis une grande fille, je suis censé faire ce que j'ai envie, mais j'ai cette impression que c'est pas le cas, j'ai également l'impression qu'on me surveille et j'aime pas trop ça, je suis censé être une adulte, responsable. En fait depuis plusieurs années, depuis que je me suis fait violée et que je l'ai annoncé à Marlon et Aubrey, j'ai plus peur de rien, au contraire je ne vis presque que pour le danger, quitte à mettre ma vie en danger ça m'est un peu égale. La dernière fois que j'ai mis ma vie en danger, c'est quand je me suis retrouvé seule à seule avec Regulus dans cette ruelle,  tout moment il aurait pu s'en prendre à moi avec son couteau où à main nu, mais il n'a rien fait. D'ailleurs je mets ma vie en danger tous les jours, mon métier et bien plus dangereux que la drogue quand j'y pense, mais je préfère garder mon opinion pour moi, il est assez énervé comme ça. « Ça va c'est pas comme si j'étais dépendante, c'était la première fois. » Ouais j'essaie d'arrondir les angles, si je ne le fais pas la conversation va s’envenimer et j'avoue que j'ai réellement pas envie de m'engueuler avec Marlon ou qui que ce soit, à vrai dire, j'aime pas les disputes, ça me met mal à l'aise et j'ai horreur de ça. « Je ne vais pas t'appeler à chaque fois que quelque chose va de travers dans ma vie... Parce que j'ai eu envie de faire une nouvelle expérience, il y a rien de mal à ça... T'imagines à quel point ça m'a fait du bien d'avoir la tête vide pour une fois, vider de toutes ses angoisses, de toutes ses questions... » Faire une expérience personnelle durant le blackout, c'est pas vraiment non plus le bon moment, mais pour moi ça l'était, avec ma peur du noir, ça tombé juste au bon moment au moins durant ce laps de temps j'ai oublié ma peur du noir, j'ai envoyé mes démons au diable, en fait je n'ai plus pensé à rien et ça m'a fait le plus grand bien. « Oui je vais bien et toi comment tu vas ? » Et c'est vrai, malgré les bêtises que j'ai pu faire ses derniers jours, je vais bien, courir me sert au moins à ça à me défouler et à me mettre en forme. J'ai eu envie de rire en l'entendant s'excuser, mais je ne l'ai pas fait car il l'aurait mal pris, alors que dans le fond ça n'aurait pas été méchant. « Marlon tu as également une vie, je ne vais pas t'en vouloir pour si peu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
you're in savannah


gardens
flowers



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Jeu 11 Juin - 12:48

Je suis contre la drogue, j'ai vu trop de personnes en crever, dans mon ambulance, il n'est pas rare que je ramasse les presque cadavres de ceux qui ont abusés jusqu'à en frôler l'overdose. Elle aussi d'ailleurs est confronté à tout ça, elle devrait savoir que c'est une connerie, même pour juste une fois. C'est comme ça que tous commencent et deviennent ensuite accroc, trop rapidement, trop facilement, parce que les produits contenus dans la poudre sont diablement addictifs. "J'en ai rien à foutre que ce soit la première fois, c'est de la merde ce truc !" Elle tente de dédramatiser la situation, de faire comme si ça n'avait aucune importance qu'elle joue de cette façon avec sa vie. Elle est bien placée pour savoir qu'une fois suffit à mener une personne à sa perte. Je ne lui demande pas où elle a trouvé cette daube, surement au boulot, après tout, des dealeurs, elle doit en croiser un bon nombre sur son lieu de travail. L'hypocrisie est d'ailleurs terrible quand j'y pense, elle la confisque et dit aux jeunes d'arrêter alors qu'elle même ne respecte pas cette règle. Elle avoue même qu'elle a aimé, cette sensation de vide, je secoue la tête, paternaliste envers elle. Oui, je me comporte comme si j'étais son père alors que ce n'est pas le cas, je me fiche pas mal de ce qu'elle finira par en penser, qu'elle est envie de me rire au nez ou autre. Son bien être me préoccupe et la drogue ne peut pas y contribuer. "T'es pas sérieuse là Athéna ? Y'a d'autres moyens de se vider la tête que de prendre cette saloperie  ! Tu sais ce que ça donne !" Malgré tout, elle a l'air d'aller relativement bien. En tout cas, elle fait bien illusion comme souvent, parce que franchement, c'est pas toujours facile de déceler la moindre émotion chez elle et elle ne parle pas alors. "Je vais bien... Je veux juste que tu saches que je suis là, prend pas cet air condescendant." Ouais, j'avoue être un peu froid avec elle pour le coup, mais la simple idée qu'il puisse lui arriver quelque chose me fait mal au coeur. Et elle semble ne pas comprendre que je fais ça pour son bien, elle agit comme une adolescente qui cherche les limites et ça me gave. Certes, je suis pas son père mais je m'inquiète sincèrement pour elle. Je sens qu'elle va m'envoyer bouler et je m'en fou, quitte à me disputer avec elle, si je le fais, c'est pour son bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 11/03/2015 Mon avatar est signé : By merenwen et j'ai posté un total de : 1061 Sinon, on m'appelle : The pretty reckless pour vous servir

Age : 27
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Mar 16 Juin - 16:17

Être agent du FBI me force à mettre ma vie en danger tous les jours, je ne suis pas à l'abri du balle perdu si jamais je dois aller au centre du fusillade, alors en quoi prendre un peu de drogue peut-être plus dangereux ? Oui certes on risque une overdose, mais quand tu risques ta vie tous les jours, tu ne fais plus trop attention à ce genre de détails. Mais depuis ce fameux soir, je n'ai pas retoucher à la drogue, j'en ai même pas racheter, il n'y a pas de quoi en faire toute histoire, c'était histoire d'essayer rien de plus, rien de moi... « Et alors je risque bien ma vie à chaque seconde de la journée ! Et tu t'énerves parce que j'ai touché à la drogue ? » Je suis plus accro à mon boulot que je ne le laisse paraître, je crois que depuis que je bosse au FBI je n'ai jamais pris de vacances, pourquoi faire ? Partir où ? Et surtout avec qui ? Je suis toujours en quête de sensation forte, de danger... J'aime repousser mes limites c'est quelque chose que j'ai toujours aimé faire, on a tous une première fois à tout, par exemple la première fois qu'on se prend une cuite, la première fois qu'on conduit (voiture ou moto), notre premier vrai baiser... Enfin il y aurait toute une liste et moi j'ai ajouté première prise de drogue c'est pas si grave que ça... Même si ma carapace est tombé ce soir-là je ne regrette en rien d'avoir testé. J'ai horreur qu'il se comporte en père avec moi ça me donne l'impression d'être une gamine de 5 ans qui se fait gronder, sauf qu'à la différence c'est que quand tu as 5 ans tu as juste le droit de te taire et d'écouter, mais pas à 25 ans. « Encore une fois quel est la différence entre la drogue ou une balle perdue ? » Je me garde bien de lui dire que je me vide la tête en m'envoyant en l'air, ça pourrait se retourner contre moi, mais le sexe n'arrange rien, parce qu'une fois que c'est fini tu replonges dans tes pensées, tes démons... Aubrey et lui on beau me connaître depuis toujours, depuis ce jour tragique je me suis forgé une carapace, il a toujours été difficile de réellement sentir une quelconque émotion chez moi à moins que je ne le veuille... Et là j'étais clairement agacé, voir en colère qu'il me fasse toute une histoire juste pour de la drogue. « Alors évite de jouer au père avec moi, ça m'agace plus que ça m'aide. » Jusqu'à présent j'ai toujours su me débrouiller toute seule, je n'ai jamais eu de figure maternel ou même paternel et je ne restais jamais bien longtemps chez les familles d'accueils pour qu'ils m'enseigne quoique ce soit... J'ai conscience que si je suis autant sur la réserve, que je ne montre aucune émotion c'est parce que j'ai peur de souffrir d'être blesser, mentalement, parce que physiquement c'est trop tard, de tomber sans jamais pouvoir me relever... J'ai déjà une blessure gravé au fer rouge, une blessure que je ne pourrais peut-être jamais apaiser, que je ne veux pas être à nouveau dans cette situation. Au fond je sais qu'il s'inquiète pour moi malgré les sms que je lui envoie tous les jours pour le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
you're in savannah


gardens
flowers



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Jeu 18 Juin - 10:38

Parfois, je me dis qu'il subsiste une forme d'immaturité chez Athéna, la jeune femme n'a décidément aucunes limites. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle n'a pas conscience du danger ou si c'est parce qu'elle veut le braver pour se sentir vivante mais c'est une belle connerie. A 25ans, il va falloir commencer à grandir un peu et stopper cette crise d'adolescence puéril, parce que si je me comporte comme un père avec elle, c'est parce que je tiens à sa vie. Je m'inquiète pour elle, ça a toujours été le cas, la brune est d'une importance capitale pour moi. J'aimerais juste prendre soin d'elle, la protéger des aléas de la vie, elle a déjà beaucoup subit. Quant à ses airs de femme forte, je n'y croit pas une seule seconde, elle est beaucoup plus fragile qu'elle ne veut bien le  montrer. Même si ça, elle ne l'admettra sans doutes jamais.  "La différence ? Tu es sérieuse là ? Tu penses sincèrement que c'est la même chose ?" Je suis écœuré qu'elle soit aussi nonchalante à ce sujet, qu'elle agisse comme si ce n'était absolument rien de prendre de la drogue, comme si tout le monde en prenait comme des smarties. "Il y a une très grosse différence entre un job et se pourrir la santé. Et pour information, si je me comporte comme un père, c'est parce que que tu agis comme une gamine. " J'avais pas vraiment pensé que ça se finirait comme ça quand je suis venu la voir ce matin, je pensais pas qu'on s'engueulerait. En même temps, on a tous les deux un caractère de merde, ce ne sera pas la première, ni la dernière fois sans doutes. "Si t'as des envies suicidaires, prend plutôt un flingue !" Je suis en colère, je ne pense pas réellement tout ce que je dis, enfin seulement en parti pour être honnête. Je comprend son besoin de se sentir vivante, c'est pour cette raison que j'ai choisi de devenir pompier, pour les risques de ce métier, et aussi cette sensation que la danger procure, mais la drogue non. Je ne pourrais jamais cautionner. Elle le sait quand même que ça peut aller très vite une fois que l'on a commencé... Il n'y a plus de vie possible sans coke, elle dit que c'est la première fois, mais j'ai du mal à y croire, à vrai dire, je crois même qu'elle serait capable de me mentir. Mais si je suis prêt à lui tendre la main, je n'ai pas l'impression qu'elle soit prête à la recevoir, bien au contraire. Mes propos sont allés trop loin, je pousse un soupire: "Désolé..." Il serait sans doutes mieux que je m'en aille non ? Parce qu'il est clair qu'avec nos deux caractères affirmés, on ne trouvera pas de compromis entre nous, bornés comme jamais. Je me lève finalement du canapé, et je dévisage mon amie. J'ai toujours été un peu paternaliste avec elle, parce que je veux l'aider à surmonter tous ces démons encore bien présents, mais mon aide, elle n'en veut pas. Elle préfère se détruire à petit feu, c'est sand doutes plus simple que d'affronter la vie comme elle est...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 11/03/2015 Mon avatar est signé : By merenwen et j'ai posté un total de : 1061 Sinon, on m'appelle : The pretty reckless pour vous servir

Age : 27
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   Jeu 18 Juin - 13:49

C'est vrai je n'ai aucune limite, je n'ai jamais eu personne pour m'en fixer et c'est pas aujourd'hui qu'on arrivera à m'imposer des règles. En fait je repousse sans cesse mes limites, même si je sais qu'à trop forcé sur la corde, elle se casse... Je pourrais tout aussi bien quitté cette ville rempli de noir souvenirs pour recommencer à zéro dans une nouvelle ville, mais les problèmes nous suivent où que l'on aille, fuir ne sert à rien... Ma vie se résume à mon boulot et ça à toujours été comme ça à partir du moment où j'ai commencé les études. Je ne crois pas réellement en l'amour, en réalité je ne veux pas y croire tout simplement parce que j'ai peur de souffrir ou pire, je vois quelques fois des femmes battus par leurs compagnons et franchement ça me conforte dans l'idée de ne jamais m'engagé sérieusement... Je vis au jour le jour c'est ma façon de vivre et inconsciemment ça l'a toujours été... Que ce soit à cause d'une balle perdue, de la drogue, en traversant la rue... On peut mourir à n'importe quel moment et j'ai accepté cette éventualité, tant que je sais que les personnes auxquels je tiens sont heureux je pourrais partir en paix... « Dans les deux cas on risque de mourir, donc pour moi ça ne fait pas de grande différence... La seule qu'il y aurait c'est qu'on souffre moins d'une overdose que d'une balle dans le corps... » Je devrais peut-être arrêter de parler, j'ai l'impression d'en parler comme si je l'avais vécu personnellement, alors que c'est pas du tout le cas et ça commence à me faire un peu peur. « Pas pour moi... J'adore mon job, mais il me pourrit la vie autant presque que la drogue... J'ai pas besoin qu'on surveille tout mes faits et gestes. » Cette dispute à cause d'un peu de poudre mal essuyé, il y a des moments ou je ferais mieux de rester coucher tellement certaines journées me paraisse merdique... Je me suis attendue à toute les phrases qui font mal, mais pas celle-là, je crois qu'il n'aurait pas pu choisir pire... Mais pour être honnête j'y ai pensé quelques années auparavant, je me sentais tellement sale, souillé que l'idée m'a traversé l'esprit, mais elle a disparu depuis bien longtemps... Une phrase a suffit à me blesser, mais la colère pris tellement le dessus que les larmes ont brouillés ma vue, mais hors de question que je pleures, je suis bien plus forte que ça... Si moi je dois faire attention à ma vie, lui qu'il fasse attention à ses paroles, avec un flingue sous la main 24/24h et 7/7j ça ne serait pas compliqué de mettre fin à ma vie... J'en viens même à penser qu'ils seraient bien plus heureux tous les deux si je disparaissais, si je ne serais plus là, ils pourraient se consacrer à eux au lieu de devoir me surveiller constamment... Je savais que si je parlais, ma voix me trahirait, puis il connaît le chemin de la porte... Dès que j'ai entendu le bruit de la porte se fermer, signalant qu'il était parti et je me fiche bien de savoir s'il est rester ou non derrière la porte, j'ai laissé éclaté ma colère... J'ai pris le miroir à l'entrée et je l'ai jeté par terre, je savais que ce geste annoncé mon élan destructeur et j'en avais rien à faire, j'ai juste besoin de me défouler... Les cadres photos je les ai tous jetés un à un par terre, d'un simple geste du bras j'ai balayé le comptoir de la cuisine ou plusieurs verres, plusieurs assiettes se brisèrent... La colère m'aveuglait tellement que je ne faisais même plus attention à ce que j'avais dans les mains, ce ne fut que le bruit sourd de la guitare explosé qui me ramena à la réalité alors que je m'effondrais à genoux sur le tapis de la salle... Je venais de briser ma guitare, j'ai depuis des années, en fait je l'ai acheté quelques jours après mon viol et après avoir tout dévoilé à Marlon... À mes genoux se trouvais un cadre qui a survécu à mon élan destructeur, lorsque je l'ai pris et que j'ai vu les visages souriant de Marlon et Aubrey, je me suis effondré en larmes... Je ne mérite aucun des deux, je ne mérite même pas qu'ils s'inquiètent pour moi... Peut-être que dans le fond Marlon a raison, peut-être que sans le vouloir j'ai des envies suicidaires... Je n'arrivais même pas à contrôler les flots de larmes roulant sur mes joues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
you're in savannah


gardens
flowers



MessageSujet: Re: Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promis Papa, j'y toucherais plus... ou pas ⊹ Maréna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau Papa
» je suis de nouveau papa
» Votre commande au Papa Noël?
» après 2 enfants; un papa qui revient au source
» La bise des Filles à Papa ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TURN TO STONE :: HIATUS :: Sujets-