AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  anakin ◇ can you feel my heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 02/05/2015 Mon avatar est signé : BATTERY FOX (signature PATHOS) et j'ai posté un total de : 513 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, n'hésitez pas)

Age : 30
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 14:27


Benedict Anakin Winchester
sebastian stan

     

Je m'appelle winchester (comme le fabriquant d'armes, c'est effectivement la même famille) benedict anakin -mais vous pouvez simplement m'appeler Dark Vador (je n'y échappe pas), Bee ou Any-. Né(e) le 21/03/1987 à New Haven, j'ai 28 ans et toutes mes dents ! Je suis américain et j'ai des origines majoritairement américaines mais aussi roumaines et françaises. Je viens d'un milieu plutôt modeste et dans la vie je suis photographe de mode. Côté cœur, je suis célibataire, bien qu'intéressé par une jeune demoiselle, et sachez que je suis plutôt bisexuel.

groupe: améthyste
crédit(s): tearsflight


caractère
doux - sarcastique - artiste - méfiant - passionné - impulsif - sincère - perfectionniste - tactile - maniaque - ouvert d'esprit - parfois agressif - simple - défaut - empathique - secret
survolez l'image
derrière l'écran

pseudo: vespertine
prénom: nawal
âge: j't'en pose des questions ? non mais :tss:
où as-tu connu TTS: cey mon beybeyyy
ton avis: c'est mon bébé j'ai dit, il est forcément parfait
fréquence de connexion: 4/7
comptes multiples ? leen et novak
perso inventé, scénario ou pré-lien?: invention totale
autres: QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI



quelques anecdotes

onnellisuus maanpaossa (hapiness in exile) est tatoué dans le bas de son dos ✵ joue du piano depuis toujours ✵ passionné de photographie et de cinéma ✵ s'est acheté une arme dès sa sortie de prison car tout cela l'a rendu paranoïaque ✵ a promis à son frère qu'il le tuerait et s'en veut beaucoup, de sorte qu'il s'en excuse à chaque fois qu'il le voit ✵ est incapable de dormir si sa couverture n'est pas remontée sur sa tête ✵ fait de nombreuses allergies, notamment aux noix ✵ en toute sincérité, il n'a peur de rien. au fond, il a vécu un enfer, son frère est un taré, sa mère est décédée et son père s'est barré, qu'est-ce qui pourrait encore l’impressionner ? ✵ les voitures de police le rendent légèrement nerveux, comme s'il avait quelque chose à se reprocher alors qu'il a toujours été innocent ✵ la bague de sa mère ne le quitte jamais, il la porte constamment en collier sous son t-shirt et ne s'en sépare même pas pour dormir ✵ la prison l'a transformé mais il ne l'admet pas, il agit encore comme s'il était le même gentil petit Anakin ✵ il dit encore parfois "Anakin mais appelle-moi Bee" bien que cela ne rime pas à grand chose ✵ la plupart du temps, il appelle les gens par leur patronyme ✵ les géorgiens ne sont pas encore très à l'aise avec le fait qu'il est sorti de prison, l'affaire a été tellement médiatisée que tout le monde sait à quoi il ressemble, et même maintenant qu'on sait qu'ils s'étaient trompés de jumeau, il est difficile à la population de comprendre et d'accepter qu'Anakin, c'est le gentil. de plus, ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau, comment seraient-ils sûrs de qui est qui ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 02/05/2015 Mon avatar est signé : BATTERY FOX (signature PATHOS) et j'ai posté un total de : 513 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, n'hésitez pas)

Age : 30
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 14:27

what's your love story ?
“I had to fall, to lose it all but in the end it doesn't even matter”

     
« Bee, pourquoi tu fais cette tête ? » Un léger sourire étira les lèvres de l'interpellé en entendant son surnom. Bee, c'était mieux que Benedict. Bee, c'était mignon, et même adorable venant de son frère. Son jumeau, William, qu'il enviait depuis des années car il avait un prénom normal, bien plus simple à porter. « Will, il est où papa ? » Voilà là question qu'il se posait, question existentielle à laquelle personne n'avait réponse. Papa, il n'était jamais là. C'est à peine si les jumeaux savaient à quoi ressemblait leur géniteur. En se regardant dans le miroir, ils pouvaient le voir. Ils voyaient les traits de cet homme pour lequel leur mère pleurait tous les soirs. Cet homme qu'ils ne connaissaient pas, qui rentrait tard et partait tôt, ou ne rentrait pas du tout. Il n'était pas leur père, mais plutôt leur portefeuille. Il ramenait l'argent, payait le loyer, les repas et les vêtements, mais il ne leur donnait pas le plus important: l'affection. On achète pas l'amour de ses fils, surtout pas lorsqu'on fait souffrir leur maman. « Je sais pas, Bee », répondit finalement William en esquissant un sourire triste. Qui ne dura pas, déjà il haussait les épaules et disparaissait dans sa chambre. Will était le plus fort des deux, ne laissant jamais paraître ses émotions, ne demandant jamais après leur père, ne témoignant son affection à personne mis à part son jumeau. Il était fort, et surtout trop fier que pour avouer à quel point ce que leur père faisait le blessait. Autant, si pas plus, que cela blessait Bee. Celui-ci était dévasté, mais parce qu'il pensait à leur mère, cette femme merveilleuse, d'une infinie douceur, qui lavait sans rien dire les chemises imprégnées de parfums étrangers que ramenait son époux. Cette femme forte se pliant en quatre pour que ses bébés n'en sachent pas trop et ne la voient pas pleurer. Ils l'entendaient, ils voyaient bien ses yeux rougis, mais ils se taisaient.

William, ce qui le blessait, c'était l'absence. Evidemment, que sa mère souffre ne le laissait pas indifférent, mais il était surtout en colère. Contre le monde entier, à cause d'un seul homme. Ce n'est que tard que les Winchester ont pris conscience de la folie du garçon. Pendant leur enfance, les frères semblaient parfaitement équilibrés. Un peu trop tristes, mais c'était compréhensibles. Will était le pilier de Bee, et Bee représentait pour Will une bonne raison de se battre. En parlant de se battre, les jumeaux étaient pas mal bagarreurs à l'école, Bee se laissant entraîner par son aîné (une histoire de quinze minutes à peine, mais laissons-le croire). S'emportant pour un rien, ils finissaient régulièrement dans le bureau du directeur, du sang sur les mains, des parents sur le dos et des problèmes jusqu'au cou. Anakin, il suivait. Il obéissait, parce que son frère détenait forcément la vérité. Si Will avait tort, son monde ne rimait à rien. Il fallait qu'il soit dans le vrai. Cela dura jusqu'à la fin du collège. Bee, ou Anakin, ne cessa de faire aveuglement confiance à son jumeau que lorsque celui-ci dépassa véritablement les bornes: lorsqu'il s'en prit à leur mère. « Si tu touches encore à maman... » Il se tut. C'était inutile, ils savaient tout deux qu'il ne ferait rien. « On touche pas à maman, jamais personne ne pourra lui refaire du mal, je lui ai promis quand il est parti... T'as conscience qu'elle le revoit en nous ? Ce que t'as fait... C'est comme s'il était revenu pour la faire souffrir encore un peu plus. T'aurais fait quoi si j'étais pas arrivé ? » Il parlait dans le vide, mais peu importait. Son frère le décevait terriblement. Et il l'inquiétait. Beaucoup. « De toutes façons c'est toi qu'elle préfère, Bee. » Il leva les yeux au ciel mais se força à sourire: « C'est pas toi qu'elle a affublé de prénoms bizarres ! »

Quitter la maison, ç'aurait dû être un grand moment, une fierté pour un jeune homme indépendant. Mais Anakin avait bien du mal à laisser sa maman toute seule dans cet appartement trop grand. Il devait s'installer dans l'état de Géorgie avec son frère, parce que celui-ci s'était mis en tête de rencontrer une fille connue sur internet, "la femme de sa vie" avec qui il devait avoir parlé cinq fois, tout au plus. « Pourquoi tu viens pas avec nous ? » Il connaissait la réponse, elle se trouvait juste derrière lui, dans un taxi. « Ça ne plairait pas à William. Et puis il faut bien que vous me quittiez un jour. Appelles-moi en arrivant. Et reviens quand tu veux. » Il enlaça longuement sa mère puis attrapa ses valises et descendit les quelques marches le séparant du trottoir. « Maman ? Je t'aime. » Le trajet jusqu'à l'aéroport fut très silencieux. Au début, William tenta de faire la conversation, mais vu la faible réceptivité de son jumeau il finit par se taire, enfonçant ses écouteurs dans ses oreilles et chantonnant en discutant avec sa soit-disant copine. Anakin ne cessait de penser à ce que sa mère lui avait dit, « garde un œil sur lui », alors que Will avait toujours été le protecteur, le grand frère malgré le fait qu'ils soient jumeaux. Il s'était toujours reposé sur lui, il était inconcevable que les rôles ne s'échangent. Et pourtant, elle avait raison. Elle avait toujours raison, Anakin en avait bien conscience. Son frère avait des problèmes, bien cachés mais pas suffisamment que pour être ignorés. Il ne s'agissait pas que de sa colère, qui en soi était compréhensible, mais aussi d'agressivité et de violence mal placées. Il n'avait encore jamais touché à Anakin, mais cela ne saurait tarder.   « Allez Bee, on est arrivés. T'inquiètes, elle s'en sortira très bien, elle l'a toujours fait. Elle a jamais eu besoin de toi, de moi ou de qui que ce soit, elle sait se débrouiller. » Arraché à ses pensées par Will qui le secouait pas l'épaule, il ne l'écouta que d'une oreille distraite en sortant les valises du coffre. Il paya le chauffeur et disparut le premier derrière les portes de l'aéroport, ignorant ostensiblement son frère. Il avait besoin d'être tranquille, et puis il avait peur, et pas du tout besoin qu'on lui dise que sa chère maman n'avait pas besoin de lui. D'autant qu'il était persuadé du contraire. Elle était certes débrouillarde et adulte, mais la différence entre savoir se débrouiller et savoir vivre seul était énorme. De plus, et il l'avouait sans gêne aucune, il n'était pas persuadé de pouvoir vivre loin d'elle. Oui, il était un fils à maman, un vrai, du genre à ne pas supporter qu'on dise la moindre chose sur sa mère, même pour plaisanter. Du genre à se réjouir qu'elle l’appelle quasiment tous les jours, si ce n'était pas lui qui le faisait. Il avait été ce petit garçon amoureux de sa maman, aujourd'hui il était cet homme, ou presque, prenant soin d'elle comme si elle était la chose la plus précieuse au monde.

A peine étaient-ils arrivés à Savannah que les jumeaux se séparèrent. Will fonça retrouver cette fille si spéciale tandis qu'Anakin, du haut de ses vingt ans, se débrouillait pour trouver l'appartement qu'ils avaient acheté, s'occupait des valises (énormes et appartenant pour la plupart à son frère), s'installait dans sa chambre et puis attendait. Simplement. Il en voulait un peu à William, voire beaucoup, de l'abandonner ainsi à lui-même, lui qui n'avait jamais posé les pieds hors de New Haven, jamais quitté sa mère, jamais rien fait. Au fond, c'est ainsi qu'on apprend, et il n'en aurait pas trop voulu à son frère si celui-ci avait daigné s'excuser ou le remercier à son retour. Rien de tout cela, évidemment, il s'est contenté de se laisser tomber dans le canapé et de se laisser servir son repas comme si Anakin était soudainement devenu son homme à tout faire. Ou pire, sa femme. Cette situation dura longtemps, trop longtemps mais Anakin se laissait faire, c'était son frère, il lui avait toujours obéi. Et puis c'était aussi une manière de veiller sur lui. Il le laissait se servir de lui, par amour, par bienveillance et parce qu'il craignait de le perdre. En dehors de cela, il se débrouillait pas mal. Ses études terminées, il fut rapidement engagé comme photographe de mode, voyant défiler chaque jour mannequins et acteurs. Il vit très peu son jumeau l'année de ses 22 ans, puis tout devint très compliqué lorsqu'ils atteignirent les 23 et que William se fit larguer.

« Je jure de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. » Une main sur la bible et l'autre en l'air, il prêta serrement en toute sincérité. Rien de ce qu'il dirait ne serait mensonge, il n'avait de toutes manières rien à se reprocher. On le pensait coupable d'un acte odieux, mais il n'avait strictement rien fait. Malheureusement, il n'avait pas le moindre alibi et apparemment tout un tas de mobiles.  « Vous plaidez non coupable dans l'affaire de viol de mademoiselle Harrington ? » Evidemment que oui ! Lorsqu'on l'avait arrêté, il n'avait cessé de répéter qu'il n'avait rien fait, et mis à part un témoignage ils n'avaient aucune preuve. Ce qu'il avait souvent répété: il faisait noir, comment aurait-elle pu reconnaître son agresseur ? La preuve qu'elle ne pouvait pas, c'est qu'elle s'est trompée. Cette réponse n'avait pas beaucoup plu aux agents. « Je n'ai rien fait. Je ne connais pas cette fille, j'ai vu sa photo sur le téléphone de mon frère mais ça se résume à ça. Je ne l'ai jamais rencontrée. » Sous la table, son genou tremblait incontrôlablement de nervosité. « Monsieur Winchester, êtes-vous jaloux de votre frère et de sa relation avec mademoiselle Harrington ? » Voilà qu'ils étaient tous persuadés, premièrement, qu'il avait violé une fille, et ensuite que c'était parce qu'il enviait William. « Quoi ? Non, bien sûr que non. Je ne suis pas jaloux de Will. De toutes manières elle ne voulait pas de lui. » Il s'en voulut instantanément d'avoir ajouté cela. Il s'enfonçait. « Que voulez-vous dire ? » Merde merde merde. Il ne pouvait pas lancer des accusations en l'air et dire que c'était son jumeau le coupable, et puis de toutes manières il n'en savait rien. Il ne pouvait pas non plus expliquer toute l'histoire, ils le croiraient plus encore coupable. « Monsieur Winchester, répondez à la question. » Sous pression, il déballa l'histoire sans réfléchir: « Will est rentré il y a quelques jours en disant qu'elle l'avait quitté pour un autre, qu'elle n'avait jamais vraiment été intéressée par lui et cetera. Il était assez déprimé mais le lendemain il s'en était déjà remis et retournait la voir pour rester ami avec elle... » Son cerveau tournait à plein régime, mais impossible de trouver un moyen de s'en sortir. « Qu'avez-vous ressenti en apprenant que mademoiselle Harrington avait brisé le cœur de votre frère ? » Quelle question ! Il n'en savait rien, il sentait seulement que la fin était proche... « Rien je... je sais pas. » Il tremblait, son genou tressautait, son cerveau ne lui donnait plus les bons mots... Il n'était pas quelqu'un de très fort mentalement parlant, il était aisé de le briser, et cette audience était tout simplement en train de le détruire. « Du calme, monsieur Winchester, détendez-vous » Facile à dire. « J'ai une hypothèse. Je pense que ça vous a rendu fou. Vous en avez voulu à mademoiselle Harrington d'avoir blessé votre jumeau, et vous avez voulu le venger. Alors vous vous en êtes pris à elle. » Anakin tremblait désormais comme une feuille, non seulement d'inquiétude mais aussi de rage. « Non ! C'est faux, je n'en ai jamais voulu à qui que ce soit, je... » Il ne trouvait plus ses mots. Le procureur en profita. « D'accord. Alors peut-être la nouvelle vous a-t-elle rendu heureux, vous pouviez l'avoir pour vous tout seul. Sauf qu'elle vous a repoussé, alors vous l'avez violée. » Anakin se prit la tête entre les mains, retenant ses larmes. « Je n'ai violé personne, envié personne, détesté personne. Rien de ce que vous racontez n'est vrai. Je suis innocent... » Il leva des yeux embués de larmes sur la foule, et croisa le regard de sa mère, déplacée pour l'occasion, le fixant de ses grands yeux tristes. Et si elle ne le croyait pas ? « Je n'ai plus de questions, votre Honneur. » Le jury s'en alla délibérer, Anakin s'isola. Dans la salle, aucune trace de son frère. C'était forcément Will, il en avait toutes les raisons, ainsi que la folie.

« Le jury a délibéré et déclare l'accusé coupable. »

Le jour de son arrivée en prison, Anakin eu déjà à se battre. Par chance, il tomba sur une grande gueule sachant provoquer mais frappant comme une fillette. Malgré son côté presque pacifiste de l'époque, le jeune homme mit une raclée à ce minus. Peut-être l'aurait-il tué si les gardiens n'étaient pas intervenus. Dès son premier jour, donc, il fut mis en isolement. Sans doute étais-ce mieux, puisque les violeurs ne font pas long feu en prison et que c'est ce pour quoi tout le monde ici mais également à l'extérieur le prenait. Tout le monde... Il n'avait même pas eu l'occasion de demander à sa mère si elle le croyait. Il l’espérait, après tout il n'avait jamais fait de mal à une mouche et elle le savait mieux que personne. Il avait toujours été sage, attentionné, doux, dévoué. Bref, il n'avait pas le bon profil, tout cela n'était qu tragique malentendu qui, rapidement, se transforma en enfer pour le Winchester. Les autres prisonniers le haïssaient, de même pour les gardiens, et il n'avait rien à faire ici, ce qui empirait les choses mentalement. Sans doute deviendrait-il bientôt complètement dingue, plus que son frère. « T'as d'la visite, Winchester » Après des mois sans pouvoir voir personne, il recevait enfin sa première visite. Pas trop tôt, il délirait à force d'être seul. Il priait pour que ce soit sa mère. « Surprise mon petit amour, c'est moi ! », lança joyeusement William tandis qu'Anakin s'asseyait face à lui, le regard vide et ses lèvres n'esquissant pas le moindre petit sourire. « Mal dormi, Bee ? » L'interpellé posa ses mains menottées sur la table qui les séparait et s'avança légèrement pour planter son regard cerné dans celui de son jumeau. « Tu crois ? », fit-il, sarcastique, d'une voix faible traduisant la fatigue et l'ennui qui l'habitaient. « Souris un peu. » Ça ressemblait à un ordre, ce qui fit ricaner le jeune homme. « C'est clair que la vie est belle pour moi ici, pourquoi je ne souris pas ? Quel ingrat je fais, j'ose tirer la gueule alors que je suis enfermé pour rien dans cette putain de prison de merde avec des connards de gardiens et des trouducs qui veulent me tuer. Ou me violer. Ou les deux. » Voyant le gardien esquisser un mouvement vers eux, Anakin respira un bon coup et se rencogna dans son siège. « Au moins, la bouffe est moins dégueulasse que ce que je pensais », ajouta-t-il en faisant un sourire ostensiblement forcé et faux au gardien, qui lui répondit par un doigt d'honneur. « Tu vois, on s'entend bien ici. » Son regard se reposa sur son frère, qui haussa les épaules et reprit sans se départir de son sourire: « Maman est malade, le cancer ou un truc du genre, c'est pour ça que je suis venu. » Anakin déglutit difficilement et perdit son sarcasme ainsi que ses airs je-m'en-foutiste. « Maman est malade ? Tu débarques tranquillement pour me dire que maman est malade ? T'as gâché ma vie et maintenant tu viens me casser les couilles avec ça ? », siffla-t-il agressivement mais trop bas que pour être entendu par le gardien. William se pencha vers lui pour lui murmurer à l'oreille: « Elle est condamnée, Bee. Et oui, c'est moi qui ai violé Harrington. J'avais mis ton parfum, j'espère que tu ne m'en veux pas de ne pas t'avoir demandé la permission avant de te l'emprunter. » Anakin balança violemment la table contre le mur et sauta sur son frère, enserrant sa gorge de sa main gauche et s'apprêtant à le frapper de la droite. Le gardien l'attrapa par les épaules et l'attira en arrière. « JE VAIS TE TUER ! JE VAIS TE TUER WILL ! JE TE TUERAI, TU M'ENTENDS !? »

« Cher Benedict,
je suis navrée de n'être jamais venue te voir, ne va surtout pas croire que je t'ai oublié, ou accusé. Jamais je ne t'ai cru coupable, pas une seconde, mais il m'aurait été insupportable de voir mon enfant enfermé et détruit, c'est pourquoi je ne t'ai pas rendu visite. Aujourd'hui que je n'en ai plus la possibilité, je le regrette, et j'espère sincèrement que tu ne m'en voudras pas trop.
N'en veux pas trop non plus à ton frère, la famille est la chose la plus importante qui soit, et William est la seule qu'il te restera lorsque tu liras cette lettre. Ton frère a sans doute des problèmes psychologiques, il aura besoin de toi, ma dernière volonté est que tu le soutiennes. Cela ne te sera pas insurmontable, tu as toujours veillé sur la famille, à ta manière.
Je te laisse tout, étant donné que William a accepté de se dénoncer et de se faire aider. Ne l'oublie pas, prends soin de vous deux, et rappelez-vous que je vous aime. »

Écriture tremblante, malade. Sentant la mort arriver, Kathlyn Winchester s'était empressée d'écrire une lettre à son fils bien aimé, les tremblotements de l'écriture trahissaient l'état avancé de sa maladie lorsqu'elle avait tracé ces lettres. Elle était mourante mais elle avait pris la peine de lui écrire, c'est sans doute ce qui fit le plus pleurer le jeune homme. Oui, la première chose qu'il fit en sortant de prison (après avoir enlacé son frère et s'être excusé mille fois d'avoir voulu le tuer) c'est filer à un enterrement. Sa mère était décédée très peu de temps avant sa sortie, tout simplement parce que, sur son lit de mort, elle avait demandé à William de se dénoncer s'il était coupable. Aux funérailles, il ne prononça aucun discours, incapable de dire quoi que ce soit d'un peu constructif. Il écouta les autres parler sans vraiment s'intéresser à leurs dires, trop perturbé qu'il était. Elle n'aurait pas voulu qu'il s’apitoie, mais dès qu'il séchait ses larmes en se disant qu'il devait être fort, il songeait à cette femme merveilleuse que jamais il ne reverrait. Les "invités" lui présentèrent de sincères mais vides condoléances. Il ne comprenait pas le principe, c'était idiot. Toutes les condoléances du monde ne pourraient ni ramener sa mère, ni atténuer son chagrin. Il remercia tout de même tout le monde, tour à tour, machinalement. Il aurait aimé que Will soit là...

Deux semaines. Quatorze jours. Trois cent trente-six heures. Vingt mille cent soixante secondes de liberté. Anakin comptait, bien évidemment, c'est un chose qu'il faisait désormais machinalement et qui le soulageait grandement. Sa captivité, on peut appeler ça ainsi, avait été un véritable enfer. Il ne s'en faisait pourtant pas trop pour William, son jumeau avait toujorus été plus fort que lui, et puis il était suffisamment taré que pour survivre parfaitement à ce monde. Pourtant, et comme promis à sa mère, il allait souvent le voir. Il n'aimait pas cela, son jumeau lui faisait de la peine, mais il était persuadé qu'au fond ça leur faisait du bien à tout les deux.

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 03/05/2015 Mon avatar est signé : milkovitch et j'ai posté un total de : 374 Sinon, on m'appelle : undisclosed desires/sam

Age : 36
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 14:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 02/05/2015 Mon avatar est signé : BATTERY FOX (signature PATHOS) et j'ai posté un total de : 513 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, n'hésitez pas)

Age : 30
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 14:37

heeey sexy What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 03/05/2015 Mon avatar est signé : milkovitch et j'ai posté un total de : 374 Sinon, on m'appelle : undisclosed desires/sam

Age : 36
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 14:42

faudra se trouver un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 02/05/2015 Mon avatar est signé : BATTERY FOX (signature PATHOS) et j'ai posté un total de : 513 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, n'hésitez pas)

Age : 30
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 16:37

tout ce que tu veux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 10/04/2015 Mon avatar est signé : @clunnis @ayshi. et j'ai posté un total de : 207 Sinon, on m'appelle : ayshi. (lyds)

Age : 22
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 16:39


je pollue ta fiche de mon amour, mon chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 02/05/2015 Mon avatar est signé : BATTERY FOX (signature PATHOS) et j'ai posté un total de : 513 Sinon, on m'appelle : vespertine (nawal, n'hésitez pas)

Age : 30
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 16:42

à ta guise ma chère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 03/05/2015 Mon avatar est signé : milkovitch et j'ai posté un total de : 374 Sinon, on m'appelle : undisclosed desires/sam

Age : 36
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   Mer 30 Sep - 16:43

B. Anakin Winchester a écrit:
tout ce que tu veux

je prend note
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
you're in savannah


gardens
flowers



MessageSujet: Re: anakin ◇ can you feel my heart   

Revenir en haut Aller en bas
 

anakin ◇ can you feel my heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LAST CHRISTMAS, I GAVE YOU MY HEART
» Cadaver Heart
» Team : Heart of Rathalos (ouverte à tous)
» Arcana Heart / Arcana Heart Full (pcb)
» I just want to feel alive. (ft. Andrew)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TURN TO STONE ::  :: PRESENTATIONS :: WELCOME TO SAVANNAH !-