AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 if you wait (THEO).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 20/02/2015 Mon avatar est signé : wildworld (ava.) & endlesslove (signa.) et j'ai posté un total de : 1239 Sinon, on m'appelle : QUIET RIOT pour vous servir.

Age : 29
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: if you wait (THEO).   Lun 6 Avr - 2:47

Theodore Elliot Worthington

   
your passport

nom(s): Worthington. Il s'agit du nom de sa mère. Il aurait dû s'appeler Wentz en réalité mais son géniteur ne l'a jamais reconnu et Theo n'aurait pas assumé de porter son nom.  prénom(s): Theodore. Sa mère ne l'a pas vraiment gâté pour le coup. Il s'agit du prénom de son grand père. Elliot parce que la jeune femme trouvait ça beau. Tout simplement. surnom(s): tout le monde l'appelle Theo. date et lieu de naissance: 31 mars 1988 à Savannah. âge: vingt-sept ans. origine(s): américaine par sa mère mais aussi un peu allemande par son père. nationalité(s): américain. classe sociale: très modeste. occupation: sans emploi fixe. statut civil: célibataire pour le bien de tous. orientation sexuelle: hétérosexuel. Seules les femmes suscitent son intérêt et son attention. groupe: onyx. avatar: Max Irons. crédit(s): tearsflight.


       
caractèretéméraire + calme + ouvert d'esprit + patient + déterminé + arrogant + amusant + impulsif + violent + indépendant + jaloux + rancunier + optimiste + cynique + volage + méfiant + susceptible + coureur de jupons  anecdotesIl a connu une relation chaotique. Ce n'était pas de l'amour. Non, ils s'appréciaient énormément ; ils étaient comme deux aimants qui s'attiraient constamment. Mais à la fois ils se détestaient. Ils se sont détestés à tel point que ça a très mal fini ⊹ au premier abord Theo peut paraitre froid bien que ça ne soit pas le cas ; il est juste un peu trop méfiant ⊹ C’est tout de même quelqu’un de sociable, qui aime être entouré de ses amis. ⊹ Il est sans gêne et n’hésite jamais à dire ce qu’il pense, que cela plaise ou non ⊹ Il peut être assez arrogant quelques fois, mais ne cherche pas particulièrement à blesser les gens ⊹ Theo n'aime pas qu'on lui fasse des reproches. En réalité, il est assez susceptible ⊹ Volage de nature, il se lasse très vite ⊹ C'est un dragueur né et il aime plaire. L'amour ça n'est pas fait pour lui ⊹ Depuis quelques années, il a quelques problèmes de drogue

derrière l'écran


   pseudo: QUIET RIOT
prénom: Aïcha comme la chanson .
âge: presque 20 ans .
où as-tu connu TTS: hmm laisse moi voir .
ton avis: :y: :y: .
fréquence de connexion: erdaaaaaaay .
comptes multiples ? no schizo
perso inventé, scénario ou pré-lien?: PI.
autres: .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

you're in savannah


gardens
J'ai posé mes valises le : 20/02/2015 Mon avatar est signé : wildworld (ava.) & endlesslove (signa.) et j'ai posté un total de : 1239 Sinon, on m'appelle : QUIET RIOT pour vous servir.

Age : 29
flowers

Feuille de personnage
Répertoire:
Dans ma bulle:
Veux tu que le destin intervienne dans tes liens ?: Oui



MessageSujet: Re: if you wait (THEO).   Lun 6 Avr - 2:52

what's your love story ?
“une petite citation de ton choix”

 
That's kinda how this is, you coulda rescued me from drowning. Now it's too late - I'm on a 1000 downers now, I'm drowsy. And all I wanted was a lousy letter or a call. I hope you know I ripped all of your pictures off the wall

C’est dans un souffle que Theo se laisse tomber sur le canapé. Exténué. Les yeux fermés pendant un instant, il les ré-ouvre et croise le regard de sa mère. Elle est là, debout contre le mur à le regarder. Un de ces regards particuliers qu’elle lui adresse si souvent depuis quelques années. Maman ne comprend pas. Elle ne comprend pas pourquoi Theo parait toujours si fatigué. Pourquoi Theo a tout le temps les yeux rouges. Et ses vêtements. Ses vêtements, pourquoi sentent-il si souvent l’alcool ? Il y a beaucoup de choses que Maman ne comprend. Mais Theo n’est pas tellement bavard en ce qui le concerne. Quoi ? Theo n’aime pas ça. Il n’aime pas ces regards. Sa maman, c’est sa faiblesse et il n’aime pas la blesser. Et comme à chaque fois, Maman se contente de secouer la tête avant de quitter la pièce. Maman la douce. Maman la gentille. Maman la courageuse. Maman la mère célibataire. La relation que Theo a avec sa mère est loin d’être ordinaire. Elle a été la seule constante dans la vie du jeune Worthington. Maman  n’avait pourtant pas parié sur cette vie au départ. Elle l’imaginait bien différente. Mais tout est arrivé très vite. Une amourette sans avenir. Une jeune femme un peu naïve, peut-être un peu trop bête. Un garçon un peu trop volage cherchant sa distraction de quelques temps. Une nuit de beuverie intense. Et Theo était là, le fruit d’une histoire sans lendemain. Il est l’enfant d’une femme beaucoup trop jeune pour être mère à l’époque et d’un homme lâche qui aurait certainement préféré passer un coup de tippex sur cette partie de sa vie. Un lâche. C’est comme cela que Theo a toujours vu Papa. Papa le méchant. Papa l’absent. Au début, c’était des Où est papa , puis la phrase est finalement devenu un murmure, et le murmure un mythe pour Theo. Papa, c’est un peu celui qu’on déteste sans pour autant le connaître. On ne sait pas quelle est sa couleur préférée, s’il préfère l’hiver ou l’été. Qu’est-ce qu’il aime le plus entre le baseball et le football ? Ce genre de choses là. Pourtant Theo en connait d’autres. Papa a une autre famille. Oui, Papa a même un autre enfant et ils mènent une parfaite vie à trois. Ce qui avant relevait plus du mépris était finalement devenu une sorte de jalousie mal placée envers cette pseudo-sœur absente qu’il ne connait pas, jalousie qui a fini par lui laisser ce goût amer à la bouche à chaque fois qu’il pense à Papa. A ce Papa absent. Papa le lâche.

Sometimes I even cut myself to see how much it bleeds. It's like adrenaline, the pain is such a sudden rush for me.

Noir. Blanc. Noir. Blanc. Noir. Blanc. Blanc. Blanc. La lumière, elle est  revenue. Mais il ne la voit pas bien. Non. Elle l’éblouit ; c’est beaucoup trop fort. Theo parla d’une voix faible. « Eteignez la lumière » Il n’arrive pas à voir ce qui se passe autour de lui. Petit à petit, sa vision s’éclaircit. Ce qu’il voit, c’est un plafond.  Un plafond avec des lumières blanches qui défilent sans cesse. Theo a les jambes engourdi. Non. En réalité, c’est tout son corps qui ne répond plus vraiment, comme plongé dans un état second. Et sa tête … Mon Dieu sa tête qui lui fait un mal de chien. Il tourne légèrement la tête de chaque côté avec le peu de force qu’il lui reste. Ils sont là, autour de lui. Ces individus en blouses blanches. Ils l’amènent il ne sait trop où. « Que se passe-t-il ?» Il ne comprend pas. Bien sûr qu’il ne peut pas comprend vu son état. Mais ce soir, Theo a encore fait des excès. Des excès en tout genre. Ce fameux mélange d’alcool et de poudre blanche l’a mis dans un sale état. Il a beaucoup bu, beaucoup trop même. Et c’est sur le bord du trottoir qu’on l’a retrouvé, frôlant le coma éthylique. Ça n’est pas la première fois qu’il se retrouve à l’hôpital ; généralement il passe la nuit sous surveillance médicale pour décuver. Une formalité. Mais cette fois-ci c’est beaucoup plus sérieux. Peut-être quelques minutes de plus sur le trottoir et Theo aurait été plongé dans le sommeil éternel… Toujours dans le flou total, le jeune homme a tout juste le temps d’apercevoir le visage sa mère. Un visage triste. Un visage abattu. Un visage brisé.
Tout juste la majorité.  Un bac obtenu de justesse.  Des soirées de débauche à n’en plus finir. De l’alcool. Un peu de poudre blanche. Des filles… C’est à sa que ce résume la vie du jeune Worthington à cet instant là. Comment en est-il arrivé là ? Il n’en a pas la réponde. Sa mère non plus ne l’a pas. Elle s’est longtemps demandée à quel moment elle avait fauté. A quel moment elle a réellement merdé. Et pourtant elle n’a jamais trouvé. Sa vie se résume à son unique fils : Theo. Elle a essayé de faire de son mieux et pourtant, le jeune homme est devenu ce qu’elle avait imaginé de pire. Peut-être était ce dû à son père ? En effet, Theo a très mal vécu le fait de ne pas connaître son père. L’absence d’une figure paternelle l’a en quelque sorte déboussolée et il s’est malheureusement tourné vers d’autres choses. Les mauvaises malheureusement. La situation ne s’est pas améliorée avec le départ de Meryl. Theo n’a pas compris et il ne comprendra certainement jamais le silence radio qui a suivi le départ de la jeune femme. Ils avaient pourtant été si proches.  Elle avait été sa meilleure amie, son amie d’enfance, sa confidente, son ex, sa première fois. Et pourtant, elle a coupé tout contact. Ça a simplement été une tâche d’encre noir en plus sur le tableau déjà  bien noir de la vie du jeune Worthington.


High off her love, drunk from her hate. It's like I'm huffing pain and I love her the more I suffer, I suffocate. And right before I'm about to drown, she resuscitates me. She fucking hates me and I love it.


Dimanche- 02h25
Assis sur les marches de l’escalier devant sa porte, Theo tire une dernière latte de son joint avant d’écraser le mégot contre le mur.  Il sentit un bras par-dessus ses épaules. Il se tourne doucement vers son amie. « Alors Theo, comme ça tu ne partages plus avec moi ? » Elle le regarde avec ses grands yeux et son air innocent. Drew. Theo la regarde avec un petit sourire. Ce visage qu’il a appris à connaître depuis quelques mois maintenant. Il arrive à en déchiffrer les moindres petites expressions, les moindres petites mimiques. Drew, c’est un peu la rencontre improbable que Theo a faite. C’est un peu lui en femme avec quelques nuances en plus. Ces nuances qu’il aime et déteste à la fois. Cette fille elle est mignonne. Mignonne et conne. Mais bon sang qu’est-ce qu’elle est bonne aussi. Theo la regarde avec intérêt. Drew c’est sa petite dose d’adrénaline quotidienne. Elle fait partie de sa large palette de drogue. Il aime passer du temps avec elle. Il aime lui mordiller la lèvre inférieure. Il aime se prendre des cuites avec elle. Il aime ses formes. Il aime être en elle. Il aime tout ça et en même temps il la déteste. Il la déteste parce que Drew elle est conne. C’est la fille naïve qui aime les mauvais garçons. Celle qui se fait souiller par le premier venu. Celle qui parle trop par moment. Celle qui n’est pas toujours là quand il veut qu’elle le soit. Celle qui menace souvent de se casser mais qui finit toujours par rester. Pour cela il la déteste. Il la possède de toutes les façons qu’un homme puisse posséder une femme. Elle est sa chose. Elle est à lui.
« Non, c’était mon dernier joint. Dommage. Tu viens ? » Theo se lève et va ouvrir la porte de l’appartement. C’est d’un pas chancelant que Drew le suivit. Les litres d’alcool qu’elle a consommés plus tôt semblent avoir fait effet. Theo la regarde d’un air amusé. Il tient beaucoup mieux l’alcool.   « C’est moi qui te fais rire ? » Elle s’approche doucement de lui, une lueur de malice dans les yeux. Theo l’observe avec un sourire et la minute suivante, il s’empare de ses lèvres, tout simplement. Fougueusement. Sauvagement. Les mains de  Drew fourragent dangereusement dans les cheveux du jeune homme. Lentement, petit à petit, les vêtements se retrouvent par terre. Alors que ses lèvres parcourent librement le cou de la jeune femme, les mains habiles de Theo s’affairent à retirer le dernier morceau de tissu recouvrant son corps. Finalement, ils se retrouvent avec rien de plus que leur nudité, à se posséder l’un et l’autre autant qu’ils le peuvent. C’est toujours comme ça entre eux. C’est sauvage, spontané et physique. Leur relation est complexe. Peut-être même un peu trop.
Dimanche – 18h40
Assis sur le rebord de la fenêtre, la tête entre les mains, Theo a les yeux fermés. Il essaye de ne plus l’entendre. La voix de Drew. C’est comme si on lui assenait un coup à chaque seconde. C’est assommant, exténuant, énervant, irritant. Cela fait déjà trente minutes que ça dure. Deux jours plus tôt, Theo avait eu droit à la même scène. Debout, lui hurlant pratiquement au visage, Drew regarde Theo, cherchant le regard de celui-ci mais en vain jusqu’ici. Finalement, le jeune homme se lève brusquement et lui attrape violemment la mâchoire entre ses mains. « Va te faire foutre Drew ! » Il la pousse avec force contre le canapé et se dirige vers ses affaires pour chercher sa veste. Malheureusement pour lui, Drew reprit de plus belle. « Fais-toi soigner pauvre idiot ! Quel con tu fais. Tu n’assumes même pas tes actes. » Assumer ses actes. Theo sait bien à quoi elle fait allusion mais ne relève pas. « Je pensais qu’on était bien ensemble toi et moi, qu’on avait notre truc à nous. Et pourtant tu trouves le moyen d’aller chopper ailleurs. J’ai fait quelque chose qui t’a déplu ?… Bon sang, Theo tu m’écoutes !» Elle le tire par le bras. Erreur. Cette fois-ci Theo la plaque violemment contre le mur, pour ne pas changer. Il la regarde un long moment, une expression de totale incompréhension sur le visage. Ne voit-elle donc pas qu’il n’en a absolument rien à faire de tout ça. Il n’en a rien à faire de ce qu’elle peut ressentir s’il couche avec d’autres femmes. Si cela lui déplait, il ne veut pas le savoir. Theo est égoïste. Egoïste parce qu’il la désire elle, mais il en désire d’autres aussi. « Je m’en fiche de ce que tu penses Drew. Tu le comprends ça ? Je fais ce dont j’ai envie. Pourquoi faut-il que tu sois aussi chiante ? » … Encore une journée tout à fait normale avec Theo et Drew. Le jeune homme a finalement quitté l’appartement, non recevoir des projectiles en tout genre sur le visage. C’est tout le temps comme ça entre eux. Ils peuvent se trouver à faire les cons ensemble et une heure plus tard, ils se trouvent en train de se déchirer comme jamais. Il faut avouer que c’est souvent de la faute du jeune homme. Il lui ment beaucoup, peut-être même un peu trop. Mais pourtant il tient à elle. Toutes ces fois où elle a menacé de partir il l’a retenu. Il l’a retenu puis lui a fait l’amour. Non, en réalité Theo ne lui a jamais fait l’amour. Il l’a simplement baisé. L’amour. Le jeune homme n’en connait même pas les contours.  Et pourtant, Drew reste toujours. Theo ne sait pas ce qui se passe dans sa tête à elle. Peut-être sait-elle déjà à quoi s’en tenir avec lui ?  Ou peut-être espère-t-elle avoir plus de lui un jour ? De l'espoir. Un espoir de fou probablement... Theo n’en sait rien et ne veut pas savoir. C’est comme ça entre eux et on ne peut pas les changer. La haine est leur lot quotidien.


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

if you wait (THEO).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ellowyne I wait Alone
» 2009 - Ellowyne Wilde - I wait Alone
» I'll be waiting [But I can't wait forever]
» La Fée Méliane (I Wait Alone)
» commande Wait-Condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TURN TO STONE ::  :: PRESENTATIONS :: WELCOME TO SAVANNAH !-